Edito - Novembre 2020 - Basilique Saint Louis-Marie Grignion de Montfort

Aller au contenu

Edito - Novembre 2020

Edito de novembre : Confinée, mais reste ouverte !
5 novembre 2020

Nous entrons dans une nouvelle année liturgique, l’année B avec saint Marc.Après avoir célébré la Toussaint et la commémoration de tous les fidèles défunts, nous sommes de nouveau confinés, mais la Basilique reste ouverte pour tous ceux qui veulent prier et se recueillir. Tous les événements prévus pour ce mois de novembre sont annulés jusqu’à nouvel ordre, par contre nous célébrons chaque jour l’eucharistie en privé au tombeau de Saint Louis-Marie de Montfort ; elle est transmise dans les chambres des résidents des Maisons-Mères des Filles de la Sagesse et des Missionnaires Montfortains. Certes, suivre la messe à la télévision ou sur les réseaux sociaux ne remplace pas la participation à l’Eucharistie en communauté, mais cela maintient toujours le lien avec l’Église et alimente l’ouverture aux autres.
 
Ensuite, à la fin de ce mois, nous célébrerons le Christ-Roi de l’univers qui va terminer l’année liturgique. Nous avons traversé une année liturgique marquée par la pandémie de coronavirus. Nous n’avons pas pu célébrer Pâques ensemble, et nous ne pourrons pas non plus la clôturer ensemble. Mais si nous fixons notre regard sur le Christ-Roi cela nous rappellera que ni le mal ni la mort n’auront le dernier mot sur nous. Par sa résurrection le Christ règne désormais sur la création. Toutes les puissances du mal seront détruites en Christ et Dieu sera tout en tous.

Selon le Père de Montfort, le Christ doit régner dans la vie du chrétien et nous devons prier que son règne vienne : « Que votre règne arrive ». C'est-à-dire : « Que vous régniez dans nos âmes par votre grâce, tous les jours de notre vie, afin que nous méritions, après notre mort, de régner avec vous dans votre royaume, qui est la souveraine et éternelle félicité ; que nous croyions, que nous espérions et que nous attendions, cette félicité qui nous est promise par la bonté du Père » (selon SR 39). Puisque le règne de Jésus a commencé par Marie, il se terminera par elle.

Enfin, nous entrons dans une nouvelle année liturgique, l’année B avec saint Marc. Bonne année à tous ! La grâce, la paix et la santé soient avec vous tout au long de cette nouvelle année qui nous attend.
Le recteur

Retourner au contenu