Mai 2020 - Témoignages - Basilique Saint Louis-Marie Grignion de Montfort

Aller au contenu

Mai 2020 - Témoignages

Témoignages : comment vivre le confinement ?
Mai 2020

Témoignages : comment vivre le confinement ?
Nous publierons régulièrement dans cet article vos témoignages dans lesquels chacun pourra décrire comment il vit son confinement.

N'hésitez pas à nous envoyer votre propre témoignage depuis la page contact.


De la part de Jean-Claude, le 10 mai 2020

Je suis un retraité, marié, deux enfants, deux petits enfants.

On ne peut pas dire que nous sommes confinés. Nous avons une maison avec un grand jardin. Il n’avait jamais été aussi beau. Nous faisons un peu de marche autour de la commune, ça nous permet de rencontrer des gens, de parler un peu. L’ordinateur nous occupe beaucoup. La maison est un peu mieux rangée.

Le côté positif du confinement, c’est le calme de la campagne ; le chant des oiseaux que nous avons pris le temps d’écouter, surtout le coucou ; le temps est magnifique ; les haies sont en fleurs.

Le côté négatif du confinement est de ne pas voir les enfants, les petits enfants, la famille, les amis, heureusement que le téléphone est là. C’est triste de voir personne sur le terrain de foot le week-end, seulement quelques promeneurs.

Pour l’avenir il faudra peut-être repenser la mondialisation. Bravo à tous les soignants et tous ceux qui travaillent.

Jean Claude
De la part de Sœurs Ghislaine et Bernadette de la Communauté interculturelle des Filles de la Sagesse « Regina Mundi », le 7 mai 2020

Après un moment de « déstabilisation » dû à la cessation des activités du Centre Spirituel et de la vie de prière (pas d’eucharistie à la Maison Mère sauf par télétransmission grâce au Père Paulin que nous remercions vivement !), nous nous sommes très vite organisées en tenant compte des différentes directives et nous nous sommes adaptées à un nouveau rythme de vie communautaire, en étant plus attentives les unes aux autres, chacune prenant davantage de temps pour prier et admirer la nature renaissante de notre beau cadre de vie.

Ce temps nous a fait prendre conscience de la solitude de certains de nos proches, et de l’importance d’entretenir des relations avec les personnes les plus isolées. « N’oubliez jamais les pauvres ». Cette parole de notre fondatrice la bienheureuse Marie-Louise de Jésus est plus que jamais d’actualité et nous invite à intensifier notre action en ce sens par une écoute et un regard plus attentif autour de nous et dans le monde bientôt en « déconfinement ».

Témoignage d'Odile, le 6 mai 2020

Bonjour, je m'appelle : Odile Guilloteau. Je suis veuve, j'ai un fils, trois petits-enfants, une arrière-petite-fille.

Le positif de mon confinement : un approfondissement de l'Évangile chaque jour à la messe, avec le message de la messe quotidienne.

Je cultive mon jardin potager, mes fleurs. Je revois mes cours de danses, gym sur internet, promenade dans la campagne.

Je passe beaucoup de temps sur internet, à faire des recherches, partages sur les réseaux sociaux. J'aime KTO. J'apprécie la solidarité de mes voisins et amis. Je me fais violence pour continuer ma vie normale.

Le négatif de mon confinement : Privation de la Messe le dimanche, et de chanter, plus de chorales, ne plus faire les fleurs à la Basilique, vivre dans l'isolement, cessation d'activités et de relations…

Quel espoir pour l'avenir ? l'espérance  d'un monde meilleur, du travail pour tous, rémunéré à sa juste valeur, partage avec les plus pauvres, tolérance avec son prochain, continuer la solidarité, retour vers notre Dieu, Maître de l'Univers.

Merci

Retourner au contenu