Relais Evangile - Basilique Saint Louis-Marie Grignion de Montfort

Aller au contenu

Relais Evangile

Relais d’Évangile
Épiphanie du Seigneur ‐ 3 janvier 2020
(Is 60, 1‐6 ; Ep 3, 2‐3a.5‐6 ; Mt 2, 1‐12)

Nous célébrons aujourd’hui la fête de l’Epiphanie, la manifestation de Jésus aux rois mages. Ils sont venus de loin pour adorer le Roi des rois, le Sage des sages. Ils étaient guidés par une étoile qui les conduisait jusqu’à la crèche de Bethléem : « Aujourd’hui que le Fils unique est révélé aux nations grâce à l’étoile qui les guidait. »

Avec les Rois mages nous sommes un peuple en marche, en quête d’un bonheur dont nous ne voyons pas trop bien le profil. C’est dans la nuit de la foi que nous marchons tous à tâtons vers une lumière inconnue. « Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière. » En cette nuit de Bethléem, un enfant nous est né, c’est la paix, c’est la joie, c’est l’amour. « Venez, adorons le. »

Nous célébrons cette année l’épiphanie dans une ambiance de crise sanitaire, nous sommes invités à prendre un nouveau chemin et marcher en toute confiance dans la nuit de l’incertitude. Il s’agit d’un monde mystérieux qui contient, malgré tout, la promesse d’une joie éternelle.

La fête de l’épiphanie nous invite à risquer nos marches dans la nuit. Il faut affronter les ténèbres dans la confiance que le Christ est là. Il est la lumière du monde. Il est vraiment le Dieu qui se cache. Il est proche de nous mais difficile à saisir.

Les rois mages ont apporté leurs richesses en reconnaissant que ce petit garçon fragile, pauvre et nu, dépouillé de tout est le Roi des rois. Il est le Roi sans palais, sans trône ; Pourtant c’est Lui le Roi des juifs, Roi du ciel, L’Emmanuel. C’est ce Roi que nous voulons tous. Approchons‐nous de Lui avec assurance et confiance. Quand nous l’aurons trouvé prenons un autre chemin, le chemin de la conversion et de la Paix.

P. Ronel CHARELUS, smm
Retourner au contenu